• jeudi 13 mai 2021
Fraude sur le permis de conduire : Amadou Koné passe un message aux responsables des auto-écoles ; la réaction de ces derniers

Fraude sur le permis de conduire : Amadou Koné passe un message aux responsables des auto-écoles ; la réaction de ces derniers

Le ministre des Transports, Amadou Koné a échangé, lundi 26 avril 2021, avec les responsables des auto-écoles, à son cabinet à Abidjan-Plateau.

Après la suspension des Inspecteurs et des examens de permis de conduire pour une semaine, le ministre des Transports, Amadou Koné a rencontré, lundi 26 avril 2021, des responsables d'auto-écoles. Au menu des échanges, les actions entreprises dans le cadre de la réforme des auto-écoles. À l'entame de ses propos, le ministre a rassuré les dirigeants de ces établissements. Il a informé ces derniers que les réformes entreprises au niveau des auto-écoles vont être accélérées. « Nous allons accélérer la mise en œuvre des décisions qui ont été arrêtées lors de différents ateliers. L'objectif pour nous, ce n'est pas de mettre des gens à la rue. Nous allons regarder avec le fonds de développement des transports, quelles sont les entreprises d'auto-écoles qu'on pourrait accompagner pour qu'elles se mettent à niveau. Parce que l'objectif, ce n'est pas de fermer des entreprises. C'est plutôt de faire en sorte que dans un délai sur lequel on va s'accorder, que les auto-écoles soient mises à niveau », a rassuré Amadou Koné. Il a souligné que cette mise à niveau est d'autant nécessaire qu'à l'achèvement de la réforme de l'examen de permis de conduire, il s'agira de passer à la dématérialisation de l'examen théorique où il n'y aura plus d'Inspecteurs. « Ce travail est en cours et est très bien avancé. Le progiciel est prêt. Nous sommes au stade d'acquisition des équipements informatiques. Nous allons travailler à accompagner les auto-écoles pour que les formations soient adaptées aux examens théoriques qui vont se faire désormais lorsque tout le dispositif sera mis en place », a précisé le ministre Amadou Koné.

Revenant sur les questions de fraude dans l'obtention du permis de conduire, Amadou Koné a affirmé que ce n'est pas quelque chose qui date de maintenant. Prenant son propre exemple, il a affirmé qu'il a passé son permis depuis les années 87. « Déjà à cette époque, la fraude sur le permis de conduire existait. On m'a proposé, à l'époque, de ne pas aller au cours, de payer de l'argent, et que j'aurai mon permis de conduire à la maison. Mon père n'a pas accepté. J'ai suivi les cours normalement », a témoigné le ministre. Il a déploré le fait que, malheureusement, beaucoup de personnes sont tombées aujourd'hui dans la facilité, et ça commence à devenir un fléau. « Il faut vraiment que tout cela s'arrête, qu'on mette de l'ordre et qu'on ne continue pas d'endeuiller des familles sur les routes », a insisté le ministre.

Prenant la pleine mesure de la situation qui prévaut actuellement, les dirigeants d'auto-écoles ont dit être en phase avec le ministre des Transports. Ils ont salué les décisions annoncées par le ministre faisant remarquer qu'elles visent l'amélioration de leur secteur d'activité et partant la réduction des accidents en Côte d'Ivoire.

L'année dernière, ce sont environ 12 000 accidents qui ont eu lieu, avec près de 1 400 décès sur les routes ivoiriennes et de nombreux blessés. En termes économique, il s'agit aussi d'importantes pertes pour l'économie nationale et pour les entreprises de transport.